Votre panier est vide

Le premier surfshop tourné vers l’économie circulaire

Le premier surfshop tourné vers l’économie circulaire est à Biarritz et s'appelle LASTAGE !

Initiée par la décision d’accepter la monnaie locale « Eusko » lors des règlements en boutique, nous sommes fiers de vous présenter le premier surfshop tourné vers l’économie circulaire ne vendant que des produits respectueux de l’environnement et/ou produit en France.

Nous avons en effet décidé de faire rimer mondialisation avec relocalisation !

Il est donc aujourd’hui possible d’acheter au 35, Rue Mazagran à Biarritz des produits de marques complémentaires à renommée internationale, nationale et locale dans une monnaie locale qui sera ensuite ré-injectée dans un circuit court de fabrication textile.

En effet, via l’appui d’un atelier de confection du pays basque (Zanzibar à Anglet, 64 ; acceptant également l’eusko) et l’entrée dans le magasin de la marque Patagonia internationalement reconnue pour son engagement environnemental, l’alchimie opère. La complémentarité de savoir-faire (ex : Patagonia et ses gammes de textiles techniques écologiques, Lastage et ses boardshorts en bouteilles plastique recyclées, Notox et ses planches de surf en liège, Greenfix et ses accessoires de surf écologique…) nous permet aujourd’hui de diversifier notre offre et d’en lisser les revenus afin d’accompagner notre passage à la régionalisation de notre production.

Un virage vers une nouvelle forme de commerce ?

L’observation des problématiques commerciales actuelles (e-commerce, développement des réseaux de franchises, désertification des centres ville au profit de centres commerciaux démesurés…) a abouti à une réflexion poussée sur la mise en place d’un magasin résolument tourné vers l’économie circulaire. Ainsi nos objectifs clairement avoués sont de :

  • protéger le commerce de proximité
  • préserver/développer les emplois locaux
  • franchir un nouveau cap dans les convictions environnementales que nous n’avons eu de cesse de défendre depuis plus de dix ans.

Nous vous annonçons donc aujourd’hui pouvoir faire basculer 80 % de nos gammes en production régionale d’ici 2020 contre 50 % en 2018.

L’union fait la force, continuons d’avancer ensemble !

QUESTIONS?